Pologne : Construction de la première usine de recyclage de batteries de voitures.

En réponse à l’essor rapide des véhicules électriques, la Pologne construira la première installation de l’UE pour le recyclage des batteries de voitures et d’autres déchets contenant des métaux.

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) va accorder un prêt d’un montant maximum de 25 millions d’euros à Elemental Holding, une société polonaise spécialisée dans la collecte et le recyclage des métaux du groupe du platine et des déchets électriques, pour la construction d’une nouvelle installation destinée à traiter les batteries lithium-ion usagées des véhicules électriques et d’autres déchets contenant des métaux essentiels à la mobilité électrique.

Frederic Lucenet, Directeur du secteur manufacturier et des services de la BERD, a déclaré qu’il s’agissait d’un exemple remarquable de la manière dont les nouvelles technologies et les progrès de l’économie verte fonctionnent main dans la main. « La BERD soutient activement l’ambitieux programme de la Pologne visant à devenir une économie à faible émission de carbone et a déjà financé plusieurs grands projets d’e-mobilité avec des investisseurs nationaux et étrangers ». Michal Zygmunt, vice-président d’Elemental Holding, a déclaré que le projet reflète la stratégie d’Elemental Holding axée sur la récupération et le raffinage de matières premières essentielles, avec l’application de technologies et d’innovations à faible empreinte carbone.

L’installation implique le déploiement d’une technologie innovante et cofinancée par le Centre national polonais pour la recherche et le développement (NCBR) avec le soutien de la Commission européenne.

L’usine produira des métaux secondaires et d’autres matériaux qui pourront être réutilisés comme matières premières pour de nouvelles batteries ou d’autres applications, fournissant ainsi un service essentiel dans la chaîne de valeur des batteries lithium-ion, a indiqué la BERD, ajoutant que ces batteries sont un composant essentiel des véhicules électriques, dont les ventes devraient dépasser celles des voitures à essence et diesel à mesure que progresse la transition vers une économie à faible émission de carbone.

Selon la banque, le projet permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de soutenir l’économie circulaire dans le secteur de l’e-mobilité. La production et l’utilisation de batteries et de métaux recyclés peuvent permettre des économies de carbone allant jusqu’à 98 %, ainsi qu’une utilisation plus efficace des ressources naturelles rares.

Source: New Europe